LE CIRCUIT & LE VILLAGE DE LOHÉAC

Abritant l’un des circuits de référence dans le secteur automobile et un musée réunissant plusieurs centaines de voitures de toutes les époques, Lohéac est un village breton en grande partie façonné par la passion d’un ancien pilote. Une halte obligatoire pour tous les aficionados de sports mécaniques et de belles cylindrées !

Lohéac : un circuit mythique au cœur de la BretagnE

Circuit parmi les plus emblématiques que compte le sport automobile dans l’ouest de la France, Lohéac a été créé par Michel Hommell, ancien pilote automobile et fondateur du groupe de presse éponyme à qui l’on doit notamment certaines des publications automobiles les plus célèbres de France comme AUTO Hebdo, Echappement ou 2 CV Magazine.

Sorti de terre dans les années 1970, le circuit de Lohéac transpire littéralement l’amour des sports mécaniques. Un amour qui a animé son créateur jusqu’à aujourd’hui. Dotée d’une longueur de 2,2 km pour une largeur de 9 m, cette piste homologuée accueille non seulement une partie asphaltée, mais aussi un espace pour le Karting, le Rallycross, le 4×4 et le Quad.

La piste actuellement utilisée dans le cadre des compétitions sportives et des stages de pilotage a été conçue en 1986. Se caractérisant par une succession de virages lents et rapides, de chicanes, de belles courbes et une longue ligne droite de 550 mètres, ce tracé est apprécié par les pilotes tant pour sa rapidité que pour sa technicité. En résumé : c’est le terrain de jeu idéal pour découvrir les joies du pilotage à bord d’une voiture GT, pour effectuer un parcours de Drift ou réaliser un baptême de pilotage en compagnie d’un pilote chevronné !

Lohéac : berceau du Rallycross français

Sur le plan historique, Lohéac n’est pas un circuit tout à fait comme les autres. Il s’agit en effet du circuit à avoir accueilli, le 5 septembre 1976, la toute première compétition française de Rallycross, grâce à l’initiative de Michel Hommell et Pierre Tollemer, fondateur de l’écurie Bretagne. Une belle histoire qui débuta, selon les propres dires des intéressés, « dans l’arrière-boutique d’un boucher de Lohéac ».

Un événement inédit qui parvint tout de même à rassembler 10 000 spectateurs particulièrement enthousiastes à l’idée de découvrir cette discipline tout droit venue d’Angleterre et découverte par Michel Hommell au cours d’un précédent voyage. Connu et réputé dans le monde entier, Lohéac accueille désormais la manche française du Championnat du monde Rallycross FIA.

Le Manoir de l’Automobile et des Vieux Métiers

Petit village de Bretagne, niché dans le département d’Ille-et-Vilaine, entre Guignen et Pipriac, Lohéac doit évidemment sa renommée internationale à son circuit automobile. Les amateurs de belles voitures et de sports mécaniques y trouveront toutefois d’autres bonnes raisons de faire le déplacement.

Outre son circuit légendaire, Lohéac est doté d’un musée incontournable :  le fameux Manoir de l’Automobile et des Vieux Métiers. Un haut-lieu de la culture automobile que l’on doit, là encore, à Michel Hommell, véritable figure locale et fierté de cette petite commune dotée du Label « Communes du Patrimoine Rural de Bretagne ».

Situé sur la route de Lieuron, ce musée de 15 000 m2 réunit une incroyable collection privée comptant 450 modèles de véhicules différents. Parmi ces témoignages vivants de la grande Histoire de l’automobile, on retrouve notamment une salle dédiée aux « ancêtres » : de la De Dion-Bouton de 1899 aux voitures d’après-guerre (Dauphine, 2 CV, 4 CV, 203) en passant par les voitures des années 1920, dont la Citroën 5HP.

Évidemment, une place toute particulière est accordée aux voitures de course, dont quelques « monstres » qui se sont illustrés durant les 24 Heures du Mans : la Courage Vaillante, l’Alpine A220, la Peugeot 908 HDI FAP…  Mais ce n’est pas tout : le Musée de Lohéac propose également à ses visiteurs de faire une plongée au cœur des univers de Ferrari, de Lamborghini, des voitures de luxe, des voitures GT, des voitures amphibies, des F1 et du Rallycross.

En plus de sa grande collection de voitures, qui devrait largement vous occuper pendant plusieurs heures, le musée de Lohéac met aussi en valeur le patrimoine culturel local en faisant une place toute particulière aux vieux métiers. Par le biais de reconstitutions très fidèles, découvrez notamment le quotidien du chapelier, du coiffeur, du boucher et du boulanger, à l’époque où le secteur de la voiture n’en était alors qu’à ses balbutiements.

Vous souhaitez profiter d’un stage de pilotage en voiture GT sur le circuit de Lohéac ou découvrir son musée consacré à l’automobile ? Sachez que la commune de Lohéac est située à seulement 40 km de Rennes, 90 km de Nantes et de Vannes et 100 km de Saint-Malo !